hidden
Traduction automatique ArabicEnglishFrenchPortugueseSpanishUkrainian
not-found
not-found

Comment vous aider ?

Exemples : « J’ai perdu mon identifiant de connexion », « Comment souscrire à une complémentaire santé ? »

Indemnité Départ Retraite

Découvrez toutes les réponses à vos questions de la rubrique – Indemnité Départ Retraite

  • Qu’est-ce que l’indemnité de départ volontaire à la retraite ?

  • L‘indemnité de départ volontaire à la retraite est une indemnité due, sous certaines conditions, par les employeurs, en cas de départ volontaire à la retraite de leur salarié.

    En raison du particularisme du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, les partenaires sociaux ont choisi de mettre en place une indemnité conventionnelle de départ volontaire à la retraite plus favorable que celle prévue par les dispositions du code du travail.

    L’avantage de cette indemnité conventionnelle de départ à la retraite est de prendre en compte pour son calcul l’ensemble de l’activité des salariés dans la branche et non uniquement l’activité chez le dernier employeur.

    En raison de son expérience, les partenaires sociaux ont choisi de confier la gestion de cette indemnité conventionnelle à l’IRCEM Prévoyance, partenaire historique du secteur.



  • Qu’est-ce qu’un départ volontaire à la retraite ?

  • On parle de départ volontaire à la retraite lorsque c’est le salarié qui rompt volontairement son/ses contrat(s) de travail dans le but de partir à la retraite, par opposition à la mise à la retraite qui est à l’initiative de l’employeur.



  • Qui peut bénéficier de cette indemnité ?

  • Tous les salariés relevant de la convention collective de la branche du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile peuvent en bénéficier, sous réserve de remplir les conditions d’accès à cette indemnité.

    Les salariés du particulier employeur (emplois à domicile entre particuliers) et les assistants maternels du particulier employeur sont donc concernés.



  • Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

  • Le salarié doit justifier d’une période d’emploi auprès d’un ou de plusieurs particuliers employeurs. Cette période d’emploi doit répondre aux 2 conditions cumulatives suivantes :

    • 120 mois (10 ans) entiers calendaires exercés dans la branche, de façon continue ou discontinue ;
    • 60 mois (5 ans) entiers calendaires exercés dans la branche, de façon continue ou discontinue dans les 84 mois (7 ans) précédant la date effective de départ volontaire à la retraite.

    Le salarié doit avoir rompu volontairement son/ses contrats de travail pour bénéficier de ses droits à la retraite. Si le salarié choisit de bénéficier du dispositif de cumul emploi-retraite, il peut demander son indemnité conventionnelle de départ à la retraite au moment de la liquidation de ses droits à la retraite, sans avoir à justifier de la rupture volontaire de son/ses contrats de travail.



  • Y-a-t-il un délai à respecter pour faire la demande d’indemnité ?

  • Le salarié doit formuler sa demande dans un délai de 180 jours à compter du lendemain de la date effective de départ volontaire à la retraite ou, s’il choisit de bénéficier du dispositif de cumul emploi-retraite, dans un délai de 180 jours à compter du lendemain de la date à laquelle il liquide ses droits à la retraite.



  • Comment faut-il faire la demande ?

  • Le salarié doit remplir un formulaire mis à disposition par l’IRCEM Prévoyance et doit y joindre les justificatifs demandés.

    Il peut transmettre le dossier ainsi constitué via son espace client du site internet www.ircem.com, ou l’envoyer par courrier postal à l’adresse suivante : IRCEM Prévoyance – 261 avenue des Nations Unies – BP 593 – 59672 ROUBAIX CEDEX 1



  • Quels sont les justificatifs à fournir ?

  • Les justificatifs à fournir sont listés dans le formulaire de demande. Ils sont nécessaires pour reconstituer la carrière du salarié au sein de la branche afin de déterminer son droit à prestation et son montant. Néanmoins, l’IRCEM Prévoyance a  connaissance d’éléments relatifs à votre carrière et nous ne demanderons donc pas l’ensemble de vos fiches de paie. Seules les pièces justificatives manquantes seront sollicitées.

    Attention ! En cas de dossier incomplet, le salarié doit le compléter dans un délai de 60 jours calendaire à compter de la date à laquelle il est informé, par courrier, des pièces manquantes. Au-delà de ce délai la demande est irrecevable.



  • Quel est le montant de l’indemnité ?

  • L’indemnité varie en fonction de l’ancienneté d’emploi au sein du secteur et du montant des salaires perçus au sein de la branche.

    Elle s’élève au minimum à 1 mois de salaire brut de référence et au maximum à 2,5 mois de salaire brut de référence pour 30 ans et plus d’emploi au sein du secteur.



  • Sous quel délai vais-je percevoir cette indemnité ?

  • Dès lors que le dossier est reçu complet, il est géré sous quinzaine.

    A ce délai Il faut ajouter le délai bancaire (en moyenne 48h) pour obtenir l’indemnité sur le compte.



  • Je suis déjà parti à la retraite, puis-je bénéficier de cette indemnité ?

  • L’indemnité de départ volontaire à la retraite est une disposition de la convention collective nationale de la branche du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile. Elle est accordée aux salariés qui partent à la retraite à compter du 1er janvier 2023.



  • J’ai déjà déposé ma demande d’indemnité mais j’ai décalé ma date de départ à la retraite, que va-t-il se passer ?

  • En l’absence de liquidation des droits à retraite, la demande ne pourra pas être acceptée. Vous pourrez renouveler votre demande dès que vous aurez liquidé vos droits.



  • Puis-je bénéficier de cette indemnité alors que je vais cumuler emploi et retraite ?

  • Si vous choisissez de bénéficier du dispositif de cumul emploi-retraite, vous pouvez demander votre indemnité conventionnelle de départ à la retraite au moment de la liquidation de vos droits à la retraite, sans avoir à justifier de la rupture volontaire de votre / vos contrat(s) de travail.

    Votre dossier sera étudié en prenant en compte tout ce qui précède la date de liquidation de vos droits à la retraite.



  • Mon conjoint et mes héritiers peuvent-ils bénéficier de cette indemnité si je viens à décéder ?

  • Afin que les ayants droit d’un salarié décédé puissent bénéficier de cette indemnité, le salarié devra avoir initié la demande de son vivant. L’indemnité potentiellement due entrera dans le champ de la dévolution successorale.