hidden
Traduction automatique ArabicEnglishFrenchPortugueseSpanishUkrainian

La dépendance, nous sommes tous concernés

Dépendance

La dépendance, nous sommes tous concernés

Aujourd’hui, la perte d’autonomie touche environ 1,4 millions de personnes en France. Le chiffre pourrait approcher les 2 millions de personnes âgées qui seront dépendantes en 2040, soit une hausse d’environ 42%.
Nous sommes tous concernés par la dépendance : chaque famille peut avoir dans son entourage un parent, grand-parent, oncle ou tante, atteint de la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, d’une pathologie chronique lourde, ou victime d’une chute, d’un AVC.

Qu’est-ce que la dépendance d’une personne âgée ?

L’incapacité de la personne à effectuer seule certains actes de la vie courante, dans son environnement habituel :

  • se déplacer,
  • s’habiller,
  • faire sa toilette,
  • se nourrir.

Quelles sont les causes de la perte d’autonomie ?

Les principales causes de la dépendance sont des problèmes de santé liés à la vieillesse.
Certaines maladies vont gêner la personne âgée pour accomplir des activités de la vie quotidienne lorsqu’elle n’est pas aidée par un tiers. Il s’agit notamment :

  • des maladies neuro-dégénératives comme la maladie d’Alzheimer (changement de comportement et des attitudes étranges), ou la maladie de Parkinson (qui entraîne une perte de mobilité) ;
  • des séquelles d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ;
  • des maladies qui touchent les articulations et conduisent à des problèmes de mobilité : arthrose de la hanche, du genou… ;
  • des fractures, et plus spécifiquement celles qui touchent le col du fémur.

Comment évaluer le degré de dépendance ?

La grille nationale AGGIR permet de mesurer le degré de perte d’autonomie, c’est à dire la capacité d’une personne âgée à accomplir les actes de la vie quotidienne, pour lui octroyer ou non l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie).
Elle donne lieu à un classement en 6 groupes, du GIR 1 (personne âgée totalement dépendante) au GIR 6 (personne âgée autonome)
> La dépendance totale ou lourde (GIR 1 et 2) correspond à l’impossibilité d’accomplir 4 des 5 actes élémentaires de la vie quotidienne ou à l’altération des fonctions cognitives
> La dépendance partielle (GIR 3 et 4) s’apprécie par le besoin d’aide pour plusieurs actes quotidiens comme le transfert, le déplacement, la toilette, l’habillage ou l’alimentation.

Quel est le coût du maintien à domicile et de l’EHPAD ?

Aide ménagère, personnel à domicile parfois jour et nuit, aménagements nécessaires du logement pour un maintien à domicile ou hébergement en établissement spécialisé…

Le coût de la dépendance d’une personne âgée est élevé (source : Domisoin.fr) :

> Pour un maintien à domicile :
4 280 € pour l’aménagement du logement.
+ entre 450 € et 900 € /mois (avant réduction d’impôt) pour 30 heures d’intervention d’une auxiliaire de vie.

> Pour un placement en établissement spécialisé :
2 200 € /mois par personne ;
Une grande partie de ces dépenses est financée par les dispositifs d’aides publiques : la quasi-totalité du coût lié aux soins est pris en charge, mais les frais d’hébergement ou ceux liés à l’aménagement du domicile, ne le sont que partiellement.
Or, les revenus des personnes âgées dépendantes ne sont pas toujours suffisants pour régler les sommes importantes qui restent à leur charge obligeant parfois les enfants ou petits-enfants à participer financièrement. La souscription d’une assurance dépendance prend alors tout son sens, permettant non seulement de financer en totalité ou en partie les dépenses engendrées par la dépendance, mais également de bénéficier de services utiles, tel un accompagnement dans les démarches, du soutien psychologique…

De nombreuses offres d’assurance de ce type existent sur le marché. Sachez que l’IRCEM Mutuelle vient de développer un nouveau contrat d’Assurance Dépendance pour répondre aux nouveaux défis de la perte d’autonomie.

ça pourrait vous intéresser

La Toussaint, moment de recueillement et de réflexion

La Toussaint, c’est l’heure du recueillement, en mémoire des proches disparus. C’est aussi l’occasion de penser à préserver financièrement… ...

Lire

La Toussaint, moment de recueillement et de réflexion

La Toussaint, c’est l’heure du recueillement, en mémoire des proches disparus. C’est aussi l’occasion de penser à préserver financièrement… ...

Lire