hidden

Témoignage de Madame D. Nathalie,

Témoignage de Madame D. Nathalie,

Nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Madame  D. Nathalie, 45 ans,  qui exerce  le métier d’assistante maternelle.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

« Je suis assistante maternelle depuis 2001 avec un agrément pour l’accueil de 4 enfants. »

Pourquoi avoir choisi ce métier ? Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ?

« J’étais été vendeuse puis cadre dans le commerce et la grande distribution. Je n’avais plus le feu sacré, j’ai eu mes enfants et j’ai eu envie d’avoir du temps pour ma famille. »

Quels sont vos activités au quotidien, vos horaires ?

« Je commence à 7h30 et je finis à 17h. Nous jouons beaucoup. Mes horaires sont souples pour pouvoir s’adapter aux parents. »

Comment avez-vous été initialement mise en relation avec vos employeurs ?

« Par le biais de petites annonces. »

Quelle a été votre plus grande satisfaction ?

« La reconnaissance des parents. »

Quels sont, selon vous, les avantages et inconvénients de ce métier ?

« Avantages : être chez soi, pas de transport donc moins de stress, l’autonomie liée à mon activité  et la qualité de vie que m’apporte cette activité.

«Inconvénients : Ce métier demande de grandes responsabilités envers des enfants, de plus, les horaires sont élastiques. Manquer de liberté du fait de travailler de chez soi. »

Vous et nous

Connaissez-vous le bulletin Assistantes Maternelles du Groupe Ircem ? Quelle utilité en avez-vous ? « Oui, je le reçois, il y a beaucoup d’informations qui m’intéressent et que je transmets à mes collègues.. »

Connaissez-vous notre site Ircem.com ? Quelle utilité en avez-vous ?

« Oui je connais, je vais sur le site pour tout type de demandes et informations diverses. »

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite faire le même métier que vous ?

« J’espère pour cette personne, qu’enfin une école d’Assistant(es) Maternel(le) en formation continue sur minimum 1an soit créée et que des stages chez des Assistantes maternelles expérimentées ainsi qu’en crèches soient obligatoires.. »

Un dernier mot pour la fin ?

« Nous faisons un beau métier (voir grandir des enfants et participer à leur développement est merveilleux) toutefois notre profession ne sera pas reconnue tant qu’il n’y aura pas d’école comme pour les puéricultrices).

Il faudrait également des cours sur l’organisation et la convention collective, le contrat de travail, apprendre à calculer sa mensualisation, ces congés payés, les absences, fin de contrat… et surtout comment communiquer avec les parents. »

 

ça pourrait vous intéresser

Madame Geneviève D., Salarié du Particulier Employeur à Membrolle sur choisilles

Nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Madame Geneviève D, qui exerce le métier d’aide à ...

Lire

Madame Geneviève D., Salarié du Particulier Employeur à Membrolle sur choisilles

Nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Madame Geneviève D, qui exerce le métier d’aide à ...

Lire