hidden

Témoignage de Jean-Paul C., jardinier dans le Finistère

Témoignage de Jean-Paul C., jardinier dans le Finistère

Jean-Paul C., âgé de 55 ans, nous raconte aujourd’hui son parcours, peu ordinaire. Découvrez comment il est passé d’un bureau d’études au métier de jardinier il y a 11 ans de cela. Autant passionné par son métier que par sa ville, Jean-Paul est d’ailleurs adjoint au Maire ! Pour lui, l’essentiel c’est le relationnel.

Pourquoi avoir choisi ce métier ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce métier ?
 « J’avais déjà une expérience à titre personnel dans ce domaine. De plus, vivant en maison particulière, je possédais le matériel. C’est un secteur qui m’a toujours plu. »

Avez-vous exercé un autre métier que celui-ci ? Si oui, lequel et pourquoi avoir changé ?
« 
Auparavant, je travaillais dans l’industrie au sein d’un bureau d’étude. A la suite d’un licenciement économique, j’ai effectué une formation qui m’a permis d’obtenir mon CAP de travaux paysagistes. Ce reclassement professionnel a changé ma vie ! »

Quelles sont vos activités au quotidien ?
« J’interviens essentiellement chez des personnes âgées, dans des résidences secondaires. La particularité de mon métier est que l’activité est réduite en janvier et février en raison des conditions climatiques. Avec la facilité du chèque emploi-service universel (CESU), je peux avoir jusqu’à une trentaine d’employeurs dans l’année ! Parfois, je n’interviens qu’une fois dans l’année, d’autres une fois par mois. C’est variable. Le bouche à oreille y fait beaucoup. »

Quelle a été votre plus grande satisfaction ?
« Le relationnel est mon moteur. Je dirais que j’entretiens plus des relations amicales que des relations salarié/employeur. »

Quels sont, selon vous, les avantages et les inconvénients de ce métier ?
« En avantage, sans aucun doute, le côté humain, le relationnel de ma profession. J’aime aussi pouvoir gérer mon temps et travailler en extérieur… et quel plaisir d’entretenir de belles propriétés ! L’inconvénient est que si la météo est mauvaise ou si je prends des vacances, je ne perçois pas de salaire. Il faut anticiper ces périodes-là. »

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite faire le même métier que vous ?
« Pour démarrer, il faut se faire connaître, trouver des clients puis savoir gérer son activité (salaires irréguliers). Enfin, pour durer dans la profession, il faut être sérieux. »

Un dernier mot pour la fin ?
« Je suis satisfait, content de mon travail. Je ne peux qu’inciter les jeunes à venir dans cette activité, pas assez mise en valeur. Il n’y a pas que le travail en entreprise ! »

ça pourrait vous intéresser

Madame Geneviève D., Salarié du Particulier Employeur à Membrolle sur choisilles

Nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Madame Geneviève D, qui exerce le métier d’aide à ...

Lire

Madame Geneviève D., Salarié du Particulier Employeur à Membrolle sur choisilles

Nous avons eu le plaisir de recueillir le témoignage de Madame Geneviève D, qui exerce le métier d’aide à ...

Lire