hidden
ArabicEnglishFrenchPortugueseSpanishUkrainian
Petite enfance : la prévention des 1000 premiers jours

Réduire l’exposition aux toxiques de l’environnement

Pourquoi se préoccuper de l’exposition aux toxiques de l’environnement ? Parce que de plus en plus d’études montrent des liens entre cette exposition et la survenue de maladies dans le temps.

pollution de l'air effets sur la sante

source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pollution_de_l_air_exterieur-qr.pdf

Mais dans ce domaine il faut être rigoureux et surtout non anxiogènes :

  • Rigoureux en s’appuyant sur des preuves scientifiques pour faire des recommandations
  • Non anxiogènes car des gestes simples de la vie quotidienne peuvent réduire notre exposition à certaines substances

Les recommandations concernant l’air intérieur

Aujourd’hui des ateliers sur ce sujet sont proposés aux futurs parents qui découvrent souvent avec étonnement que l’air de la maison est plus pollué que l’air extérieur.

Comme nous respirons 18 kilos d’air par jour et que nous passons plus de 80 % de notre temps en intérieur, il est important d’aérer nos lieux de vie, au minimum durant 10 minutes 2 fois par jour.

principales sources de pollution de l'air intérieur dans les maisons

source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pollution_de_l_air_exterieur-qr.pdf

La principale source de pollution intérieure est le tabac lorsque les parents fument. Leur enfant peut devenir un «fumeur passif» avec des risques augmentés :

  • De crises d’asthme
  • De bronchites
  • D’otites récidivantes
  • De mort subite du nourrisson multiplié par 2

Il est primordial d’informer les parents sur ces risques et de proposer un accompagnement au sevrage tabagique pour ceux qui le souhaitent. Les autres doivent retenir qu’il faut éviter de fumer dans la maison et ne jamais le faire en présence d’un enfant.

Autre source de pollution souvent méconnue, en vogue depuis quelques années, les diffuseurs d’odeurs, bougies parfumées, bâtons d’encens, parfum en spray, huiles essentielles…

A proscrire absolument de la maison, leur composition à base de produits souvent issus de la pétrochimie, est aussi à l’origine de la pollution intérieure. Quant aux huiles essentielles, elles peuvent être responsables d’allergies et sont à bannir chez la femme enceinte.

qualité de l'air intérieur

La préparation de la chambre de bébé

Si des travaux doivent être faits, il faut le faire bien avant la naissance, en respectant certains conseils :

  • Choisir des matériaux les moins polluants, regarder les étiquettes, choisir une étiquette A+
  • Aérer la pièce durant les travaux
  • La future maman ne participe pas aux travaux et les petits enfants ne sont pas présents
  • On laisse la pièce s’aérer au moins 3 mois avant d’y installer bébé

Pour le mobilier opter pour des meubles anciens ou choisir des neufs rejetant le moins de Composés Organiques Volatiles (COV) en se référant aux étiquettes.

Eviter l’humidité dans la chambre, pas de parfum d’ambiance pas d’aérosol ni d’insecticide, préférer mettre une moustiquaire autour du lit.

Tous les cadeaux, doudous ou vêtements sont lavés avant de les mettre ou les donner à bébé.

Pour l’entretien, aérer pendant le ménage et privilégier les produits d’entretien naturels, avec peu d’ingrédients et un écolabel. Les choisir sans parfum ni colorant, si cela est possible nettoyer à l’eau seule ou avec la vapeur.

chambre enfant moustiquaire

Les cosmétiques pour bébé et sa maman

Autre source d’exposition pour le bébé et sa maman à certaines substances, les cosmétiques. Leur impact sur la santé vient du nombre importants d’ingrédients dans leur composition, avec parfois des « perturbateurs endocriniens », ou des substances dérivées du pétrole.

Quand on sait qu’en moyenne chaque jour nous utilisons une quinzaine de produits cosmétiques, que notre peau va en absorber une partie, on se rend compte qu’il faut être vigilant lors de leur choix.

Les conseils à donner à la maman :

  • Se limiter au strict nécessaire, faire le tri en début de grossesse
  • Préférer l’eau et le savon naturel (Savon de Marseille ou d’Alep…) au démaquillant
  • Lire les étiquettes et choisir les produits avec le moins d’ingrédients
  • Choisir ceux avec un label cosmétique exigeant
  • Privilégier les produits qui se rincent
  • Préférer les produits sans parfum et aux formules 100 % d’origine naturelle
  • Eviter les sprays
  • Eviter les vernis à ongles et teintures pour cheveux durant les 1000 premiers jours
  • Respecter les dates d’utilisation

Quant au bébé, sa peau est plus fragile et absorbe plus de produits, raison supplémentaire d’être vigilant. Les conseils pour le protéger :

  • Suivre les mêmes principes donnés précédemment
  • Se limiter au strict nécessaire
  • Privilégier l’eau et le savon naturel pour sa toilette
  • Préférer un carré de coton aux lingettes pour le change
  • Ne jamais mettre de parfum sur sa peau
  • A partir de 2 ans choisir un dentifrice adapté et avec moins de fluor
  • Le protéger du soleil en le mettant à l’ombre avec un maillot, un chapeau des lunettes, utiliser une crème spécifique protégeant des UVA et UVB s’il est exposé au soleil