hidden

Les prothèses auditives entièrement remboursées

aides auditives

Les prothèses auditives entièrement remboursées

Depuis le 1er janvier 2021 le dispositif 100% santé est entré dans sa phase finale. Ce dispositif concerne les prothèses auditives, les lunettes ainsi que les soins dentaires. Il va permettre à tous les citoyens qui renoncent à ces aides ou à ces soins du fait des prix prohibitifs d’y accéder grâce à un reste à charge zéro.
Cette réforme, qui a démarré en 2020 aura permis de statuer graduellement sur le prix des équipements ainsi que sur la part des remboursements couverts par l’Assurance maladie, et la part que les mutuelles sont désormais dans l’obligation de prendre en charge.

Ce que la réforme propose en audiologie

Au 1er janvier 2021, en France, chaque citoyen qui se rend chez un audioprothésiste aura la garantie que des aides lui seront proposées afin de pouvoir bénéficier d’appareils auditifs remboursés à 100%.
En 2021, le premier modèle de prothèses auditives coûtera 950 euros dont 240 euros seront pris en charge par l’Assurance maladie (CPAM, MSA, ENIM ou autres…), et 710 euros par la mutuelle santé, si un contrat responsable a été souscrit, ou par le biais de La CMU-C.
Le premier modèle, ou modèle de catégorie 1, assure des garanties de fiabilité technique et esthétique qui répondent aux mêmes critères que les appareils classés en catégorie 2, qui sont en dehors de ce système de remboursement à 100 %.

Détail des modèles de prothèses auditives proposées

La classe 1, celle concernée par la réforme 100% santé, offre des garanties à la hauteur de l’ambition du gouvernement pour assurer une couverture santé de qualité.
Les trois types d’appareils (contour d’oreille, contour à écouteur et dispositif intra-auriculaire) peuvent être proposés. Il n’y a pas de restriction.
De plus, au moins trois options parmi celles-ci doivent être proposées au patient :

  • système anti-acouphène,
  • connectivité sans fil,
  • réducteur de bruit du vent,
  • synchronisation binaurale,
  • directivité microphonique adaptative,
  • bande passante élargie ≥ 6 000 Hz,
  • fonction apprentissage de sonie,
  • dispositif anti-réverbération.

Afin d’assurer un suivi efficace, et une garantie de confort, le patient dispose de 30 jours d’essai minimum avant d’adopter les prothèses et surtout des visites de suivi chez le prothésiste, au moins une fois par an afin de vérifier les réglages et l’évolution de l’état du patient.
Il faut bien garder à l’esprit que cette procédure n’a aucun caractère obligatoire. Le patient reste libre de choisir les prothèses qu’il préfère en fonction de ses possibilités financières, mais aussi de sa complémentaire santé.

Vous l’avez compris, pour être intégralement remboursé, il faut :

  • choisir un équipement 100% Santé,
  • être affilié à la Sécurité sociale
  • et détenir un contrat complémentaire santé responsable.

Savez-vous que l’IRCEM Mutuelle propose de tels contrats ? ► Découvrir l’offre de l’IRCEM Mutuelle.

ça pourrait vous intéresser

Impôts sur le revenu : bénéficier du crédit d’impôt

Vous employez un salarié à domicile ou vous faites appel aux services d’une assistante maternelle ? Saviez-vous que vous ...

Lire

Impôts sur le revenu : bénéficier du crédit d’impôt

Vous employez un salarié à domicile ou vous faites appel aux services d’une assistante maternelle ? Saviez-vous que vous ...

Lire