hidden

10 conseils pour les aidants

10 conseils pour les aidants

10 conseils pour les aidants

Trop d’information tue l’information ? Revenons donc à l’essentiel : à vous !
Aider un proche passe en premier lieu par penser à vous en vous accordant du temps, de l’espace, du repos.
Dans cet article, retrouvez nos 10 conseils pour être un aidant dans les meilleures conditions possibles.

 

1. Jamais tu ne t’oublieras

« Programmez-vous des moments « plaisir » sans aucun but que de vous faire du bien et bloquez-les dans votre agenda. […] Ces plages de respiration et de souffle vous sont nécessaires pour continuer votre route auprès de votre proche avec plus de vitalité et de sérénité. »

2. Ta monture tu ménageras

« Au lieu de voir la montagne entière à escalader, mettez en place la politique des petits pas pour y arriver. Une chose après l’autre. Chaque action, aussi minime soit-elle, compte ! Eliminez, allégez ce qui n’a pas lieu d’être. Allez à l’essentiel.»

3. Positivement tu penseras

« Choisissez résolument la bouteille à moitié pleine. Prenez un carnet et notez ce qui vous a fait du bien dans la journée, qui ou quoi vous a été bénéfique aujourd’hui. […]
Tenir un carnet de gratitude permet de repérer les moments de petits bonheurs qui ont jalonné votre journée dans un océan d’obligations : une conversation, un sourire, un café pris avec un ami … »

4. La parole tu libéreras

« Choisissez ce qui vous convient le mieux : groupes de parole, thérapies, amis, forums ou réseaux sociaux … Dire les choses soulage et permet de voir la situation sous un autre angle. »

5. Te faire aider tu accepteras

« L’intervention de professionnels et d’amis est indispensable pour l’avenir : assumez-la, assurez-la en la mettant en œuvre le plus tôt possible. Exprimez vos besoins. Trouvez des réajustements.
Les futurs changements n’en seront que plus faciles, votre gestion des imprévus s’améliorera également. »

6. Ta place tu garderas

« Gardez la place que vous aviez à l’origine avec votre proche : celle de parent, de conjoint, d’enfant … Que vous vous occupiez d’elle ou de lui, c’est normal.
Mais, n’endossez pas un rôle qui n’est pas le vôtre et auquel vous vous identifiez à tort, au risque de vous oublier et de perdre votre identité : soignant, aide-ménagère, psychologue …»

7. Parfait personne ne sera

« Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il est et ce qu’il a. Chacun a sa manière de faire. Déléguez et acceptez l’idée que les autres ne feront pas comme vous. […]
Trop d’attentes amènent à l’incompréhension, la frustration, et l’amertume. Soyez souple et indulgent envers vous-même ainsi qu’avec votre entourage. Personne n’est parfait, et c’est tant mieux ! »

8. L’autonomie tu favoriseras

« Comment ça ? Parce-que plus vous en faites, moins vous faites de place à votre proche et lui donnez la possibilité de se rendre compte de quoi il est toujours capable. […]
Car le constat est là : moins vous la stimulerez, moins la personne sera autonome et plus ses capacités s’amoindriront car elle aura de moins en moins l’occasion d’y faire appel et de les mobiliser. Au final : vous aurez encore plus de responsabilité à assumer. »

9. De la situation tu te moqueras

« C’en est trop ! Et si vous preniez le parti de prendre le contre-pied, d’en rire et même de vous en moquer. De vous moquer de cette situation absurde dans laquelle vous vous mettez peut-être la pression pour que tout soit parfait. […]
Un peu de légèreté au quotidien est un jolie cadeau que vous avez le droit de vous offrir afin de goûter la vie autrement. »

10. Du répit tu planifieras

[…] Des moments « off » qui permettent de se déconnecter du quotidien, de penser à autre chose. C’est habituellement le rôle que jouent les vacances … Que les aidants ne s’accordent pas ! […]
Des solutions existent un peu partout pour accueillir votre proche de façon temporaire ou permanente, de l’auxiliaire de vie qui vous soulage au quotidien, aux accueils en journée pour vous laisser le temps de faire ce que vous voulez, aux séjours de vacances planifiés avec ou sans votre proche (dans des lieux adaptés). […]
Mieux vaut des petits temps de repos répartis dans le temps que ceux pris d’un seul coup. […]

Extrait du Livre « Les aidants Familiaux pour les nuls » co-écrit par Jean RUCH (Dirigeant de l’association Familles Solidaires) et Marina Al Rubaee (Journaliste indépendante spécialisée dans le secteur du social et médicosocial.)

“Les aidants familiaux pour les nuls”, édition “pour les nuls” – 11.95€ – www.pourlesnuls.fr

Retrouvez les réseaux sociaux du Groupe IRCEM en cliquant ICI.

ça pourrait vous intéresser

Quelques ressources en ligne dédiées aux aidants

1 – Curateur ou tuteur familial, suivez le guide En France, 800 000 personnes sont protégées par une mesure de… ...

Lire

Quelques ressources en ligne dédiées aux aidants

1 – Curateur ou tuteur familial, suivez le guide En France, 800 000 personnes sont protégées par une mesure de… ...

Lire