hidden

Nous consommons beaucoup trop de sel !

Nous consommons beaucoup trop de sel !

En France, nous consommons 8 g de sel par jour au lieu des 5 g maximum recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)1. Cette inadéquation entre les besoins en sel et les apports réels a des conséquences directes sur les risques de maladie cardiovasculaire et d’accidents vasculaires cérébraux. 
Comment expliquer cette sur-consommation de sel ? Quels sont ses effets sur notre santé ? Comment agir au quotidien pour manger moins salé ?

Dans la plupart des pays industrialisés, plus des deux tiers de la quantité de sel consommée sont en fait cachés dans les aliments manufacturés, les en-cas et autres denrées telles que le pain et le fromage.

Les études scientifiques ont recensé les sources alimentaires les plus riches en sel :

  • les aliments transformés
  • les plats préparés
  • le pain
  • la charcuterie
  • le fromage
  • les soupes industrielles
  • les pâtisseries…

Alors que faire ?

Supprimer la salière n’est pas l’unique solution, car elle ne représente en moyenne que 10% des apports en sel ! Il faut apprendre à mieux lire les étiquettes et réduire ainsi la consommation de produits très salés.

Remplacez le sel par des mélanges d’aromates pour la cuisson des viandes et des légumes. Pour les poissons, les salades et les crudités, pensez au jus de citron à l’huile de noix ou l’huile de colza.

Au moment de l’apéritif, nous avons tendance à consommer des biscuits, chips et cacahuètes. Une rondelle de saucisson apporte à elle seule 1 g de sel ! Essayez de varier les plaisirs en intégrant des tomates-cerise, des billes de melon. Des carottes, du céleri et des concombres coupés en bâtonnets, ainsi que du chou-fleur cru, agrémentés d’une sauce fromage blanc paprika, safran et persil haché, raviront vos invités.

Quels bénéfices ?

Une réduction des apports en sel permet de réduire la pression artérielle; l’effet étant plus marqué chez ceux qui souffrent d’hypertension, sont en surpoids ou âgés.

Le saviez-vous ?

Augmenter les apports en potassium permet également de diminuer la pression artérielle. Privilégiez donc les aliments riches en potassium et faibles en sel comme les bananes, les avocats, les abricots, les lentilles, les épinards, les champignons.

Les industriels et artisans commencent à réduire l’apport en sel dans les charcuteries, les conserves, le pain… 25% du sel caché est apporté par le pain ! Proposons à notre boulanger de faire du pain moins salé : il est souvent meilleur et chargé en arômes !

1 OMS. Réduire les apports en sel au niveau des populations. Rapport du forum de la réunion technique OMS. 2006.

Fondation PiLeJeArticle proposé par la Fondation PiLeJe à retrouver sur www.fondation-pileje.com.

La Fondation PiLeJe, œuvre d’intérêt général à but non lucratif, a pour mission de promouvoir les liens entre alimentation et santé auprès d’un large public. 

ça pourrait vous intéresser

Conduisez le plus longtemps possible !

La France a fait le choix de ne pas imposer de contrôle médical aux conducteurs à compter d’un certain ...

Lire

Conduisez le plus longtemps possible !

La France a fait le choix de ne pas imposer de contrôle médical aux conducteurs à compter d’un certain ...

Lire