hidden

L’IRCEM s’engage aux côtés de la Ligue contre le cancer

L’IRCEM s’engage aux côtés de la Ligue contre le cancer

L’IRCEM s’engage aux côtés de la Ligue Contre le Cancer pour promouvoir le dépistage organisé du cancer du sein

Dépister le plus rapidement possible un cancer du sein, permet de simplifier les traitements et d’augmenter considérablement les chances de guérison. Les facteurs de risques sont identifiés, des signes doivent être surveillés, mais c’est par un diagnostic précoce et un traitement personnalisé que l’on peut vaincre le cancer du sein.

Les causes du cancer du sein ne sont pas connues mais certains facteurs de risques favoriseraient son développement.

Quels sont les facteurs de risques ?

L’âge : Deux tiers des cancers du sein surviennent après 50 ans, rarement chez une femme de 35 ans et exceptionnelle au-dessous de 20 ans.

Les antécédents familiaux : 20 à 30 % des cancers se manifestent chez des femmes présentant des antécédents familiaux (mère, sœur, tante..)

Mode de vie : le surpoids, l’obésité, la consommation de tabac et d’alcool augmentent le risque de développer un cancer du sein.

 

Malgré la connaissance des principaux facteurs de risques, il est impossible de réduire l’apparition d’un cancer du sein. En revanche, lorsqu’il est de petite taille (moins d’un centimètre de diamètre) il peut être détecté.

Le dépistage est alors une action de prévention déterminante.

Qu’est-ce qu’un dépistage ?

Un dépistage consiste à détecter un cancer avant qu’il ne soit palpable ou qu’il ne se traduise par un signe anormal comme une modification de la peau ou du mamelon. L’examen utilisé pour dépister un cancer du sein est une mammographie.

La mammographie est un examen qui montre les images de l’intérieur du sein. Cet examen est systématique lors du bilan, il aide le médecin à établir son diagnostic.

Recommandations pour un dépistage précoce :

– Faire un suivi régulier auprès de son médecin généraliste ou d’un gynécologue. Idéalement, tous les ans après 30 ans.

– Depuis 2004, un programme de dépistage organisé du cancer du sein a été mise en place au niveau national. Il est pris en charge à 100 % par la sécurité sociale. Les femmes, de 50 à 74 ans, reçoivent une invitation pour effectuer une mammographie.

 

Le choix du radiologue, qui se chargera de l’examen, se fait à partir d’une liste de professionnels jointe au courrier d’invitation. L’accueil réservé est identique à celui des examens effectués hors du dépistage organisé.

L’examen comprend une mammographie (deux clichés par sein, face et oblique) et un examen clinique des seins.

Une seconde lecture de toutes les mammographies jugées normales lors de la première lecture sera réalisée par des radiologues spécialement formés.

Si une anomalie est décelée, un second examen sera immédiatement réalisé. Les femmes pour lesquelles ces examens de dépistage montrent des anomalies effectueront, dans un second temps, des explorations complémentaires, en vue d’établir un diagnostic (biopsie transcutanée ou chirurgicale).

Les résultats de la mammographie et de l’examen clinique des seins peuvent être transmis au médecin traitant ou au gynécologue.

Entre deux mammographies, certains signes doivent être surveillés.

Quels sont les signes à surveiller ?

Des facteurs peuvent modifier la forme ou la texture d’un sein (âge, grossesse, moyen de contraception, ménopause…), mais certains signes doivent inciter à consulter rapidement un médecin :

Au niveau des seins : apparition d’une grosseur (même non douloureuse), un changement de taille et de forme, une modification de la texture de la peau

Au niveau du mamelon : une rétractation irréversible, un écoulement (surtout si sanglant), une rougeur ou un œdème

Au niveau des aisselles : l’apparition d’un ganglion

Opération «Octobre Rose» : mois de mobilisation contre le cancer du sein

Source : Ligue Contre le Cancer

Pour plus d’informations sur le cancer du sein, le dépistage organisé :

La ligue contre le cancer – WWW.ligue-cancer.net

L’institut national du cancer – www.e-cancer.fr

Cancer Info Service – 0 810 810 821 (prix d’un appel local)

ça pourrait vous intéresser

Prévention

Le numéro du quatrième trimestre 2011 d’IRCEM Infos, le ...

Lire

Prévention

Le numéro du quatrième trimestre 2011 d’IRCEM Infos, le ...

Lire