hidden

Bien se protéger contre les accidents de la vie courante

Bien se protéger contre les accidents de la vie courante

Les accidents de la vie courante causent chaque année près de 21 000 décès en France et sont à l’origine de plus de 4 millions de blessures. Par « accidents de la vie », on entend tous les accidents corporels et matériels qui surviennent dans la sphère privée et dans la vie courante. Les accidents de la circulation, les accidents du travail, suicides, homicides et tentatives d’homicides sortent du cadre de l’accident de la vie. La prévention reste encore la meilleure protection contre les accidents.

Qu’est-ce qu’un accident de la vie courante ?

Pour déterminer si un accident relève de la vie courante, les assureurs se basent sur deux critères principaux.

Le lieu où s’est déroulé l’événement est le premier élément analysé. L’accident doit obligatoirement s’être produit à la maison, dans un espace neutre (une rue, un magasin, un parc, par exemple) ou lors d’une activité privée (pratique du sport, sortie en famille, etc.). Quant aux accidents de la circulation et à ceux qui se sont déroulés sur le lieu de travail, ils entrent dans d’autres catégories accidents.

La nature de l’accident est le second critère vérifié. Les accidents domestiques les plus courants sont les chutes, les intoxications (alimentaires, au gaz), les brûlures, les suffocations et les asphyxies d’origines diverses ainsi que les morsures.

Quelle prévention contre les accidents de la vie courante ?

La vigilance est primordiale pour limiter les risques d’accidents de la vie. Ainsi, vérifier les installations sensibles telles que le gaz, l’électricité et l’eau, et les faire réparer si nécessaire, permet de réduire les incendies, les électrocutions, les hydrocutions, les brûlures et les intoxications par voies respiratoires. De plus, mettre les produits ménagers et les médicaments hors de la portée d’un enfant réduit les risques d’empoisonnement. Bloquer l’accès aux escaliers, aux fenêtres et à la piscine restreint les risques de chutes et de noyades. Une surveillance accrue de la part des parents dans les espaces dangereux est encore une précaution essentielle, tout comme respecter les dates limites de consommation des aliments.

Les enfants, les personnes âgées, les bricoleurs et les jardiniers sont les premières victimes des accidents de la vie courante. Le manque d’attention et la négligence sont souvent à l’origine de ces événements. Alors que la garantie 0 accident n’existe pas, la vigilance face aux risques reste la meilleure prévention contre les drames domestiques.

En cas de survenance d’un accident, certains contrats d’assurance peuvent intervenir. L’assurance santé couvre généralement les frais de santé engendrés par les accidents de la vie courante. D’autres types de couvertures peuvent également prévoir des indemnités forfaitaires en cas d’hospitalisation ou un capital en cas de décès accidentel.

 

ça pourrait vous intéresser

Les démarches à accomplir lors du décès d’un proche

Lorsque l’un de nos proches décède, on ne sait pas toujours comment procéder. Il y a pourtant…...

Lire

Les démarches à accomplir lors du décès d’un proche

Lorsque l’un de nos proches décède, on ne sait pas toujours comment procéder. Il y a pourtant…...

Lire